Val-et-Châtillon

Accueil Contact Liens Recherche

Souvenir Français

 

 

Prochainement :

  • 31/10/19 au 03/11/19 : Quête annuelle du Souvenir Français aux portes du cimetière communal.
    Merci de soutenir l’action du Souvenir Français fidèle à sa triple mission: entretenir, se souvenir et transmettre.

Dernières actualités :

La géolocalisation expliquée aux élus et aux associations patriotiques

Publié le lundi 03 juin 2019

Auteur : Olivier BENA

D’après Le site du Souvenir Français : http://le-souvenir-francais.fr/

A l’initiative du comité local de Cirey-sur-Vezouze du Souvenir Français, relayée par la Comcom et les amicales d’élus des trois anciens cantons, une présentation de la géolocalisation a été effectuée à la salle des fêtes par Pascal Solofrizzo, Délégué Général 54 du Souvenir Français.

« Aucune tombe d’un Mort pour la France ne doit disparaître. » martèle sans cesse le Président-général, le contrôleur général des armées, Serge Barcellini. Le Souvenir Français a pour vocation de maintenir la mémoire de tous ceux qui, combattants de la liberté et du droit, sont morts pour la France, ou l’ont bien servie, qu’ils soient Français ou étrangers.

Le Souvenir Français a souhaité mettre en œuvre une politique de sauvegarde et de mise en valeur des tombes familiales des Morts pour la France. Cette politique prend la forme d’une géolocalisation. La tombe du Mort pour la France dans un cimetière communal constitue en effet un véritable « témoin mémoriel ». La tombe se situe à la convergence de trois histoires : l’histoire familiale, communale et nationale.

A l’aide de l’application « MémoiredHomme téléchargeable gratuitement, le visiteur découvre le destin d’un combattant Mort pour la France. Y sont inclus un texte biographique et quelques photos. La présentation est également sonorisée.

L’application, développée sur une plateforme a été créée pour une utilisation sur iPad et iPhone.

Elle permettra :

  • de positionner l’utilisateur par rapport au cimetière le plus proche par l’utilisation d’un GPS.
  • de visualiser en mode carte et satellite chaque sépulture.
  • de repérer les sépultures grâce à la fonction « réalité augmentée ».
  • de découvrir des contenus: vidéo, son, texte, photos, objet 3D.
  • de télécharger l’ensemble des informations d’un ou plusieurs cimetières, pour permettre l’accès aux contenus sans accès internet. Le contenu est déverrouillé uniquement à proximité des sépultures.

La géolocalisation des tombes de Morts pour la France dans un cimetière communal nécessite trois engagements :

L’engagement de la Municipalité : les cimetières communaux sont la propriété des communes. Il appartient donc aux Municipalités de donner leur accord pour les opérations de géolocalisation et cela d’autant plus lorsque certaines tombes sont en déshérences.

L’engagement des familles : si une majorité de tombes familiales où reposent un combattant de la Grande Guerre est en déshérence, telle n’est pas le cas pour les tombes familiales où reposent des Morts pour la France des autres conflits. Il appartient dès lors aux familles de donner leur accord pour que leur tombe familiale soit géo-localisée.

L’engagement du Souvenir Français : les Comités du Souvenir Français vont coordonner les programmes de géolocalisation. Il leur appartient de gérer les contacts avec les municipalités et les recherches nécessaires à l’écriture des textes de présentation de Morts pour la France.

C’est le cimetière du Plessis-Belleville dans l’Oise qui a été la première à s’inscrire au projet. Dans région Grand-Est, c’est la commune de Jarny qui a mis en place le dispositif avec pas moins de 16 tombes.

Après le visionnage de deux reportages sur ces deux exemples, Olivier Béna, 1er vice-président du comité de Cirey, a proposé une galerie de 12  « Morts pour la France » inhumés dans les cimetières de l’ex-canton. Notable, religieux, engagé volontaire, pâtissier, professeur, …, toutes ces vies brisées pourraient ressusciter par le biais de ce projet noble et ambitieux.

Concernant le prix, une somme de 500 € est demandée aux communes de moins de 2 000 habitants pour 6 ans. Cela comprend tout le dispositif numérique mais aussi une plaque apposée à l’entrée du cimetière pour indiquer sa géolocalisation. Ensuite, 100 € pour chaque Mort de la Grande Guerre car les fiches sont rédigées par le collectif, « 1 jour – 1 poilu » : https://www.1jour1poilu.com/

Concernant les autres conflits (2ème guerre mondiale, Indochine, Algérie, OPEX, …), 50 € sont demandés par Mort. La rédaction de la fiche est à la charge du comité local du Souvenir Français.

Au bout des 6 ans, la commune doit débourser 100 € par an pour une mise à jour et actualisation du système.

Les Municipalités intéressées doivent se rapprocher auprès de leur comité du Souvenir Français.

Olivier BENA


Article du bulletin municipal 2018

Publié le mercredi 27 février 2019

Années après années, le Comité local du Souvenir Français poursuit ses missions à savoir : entretenir les tombes des soldats « Morts pour la France » n’ayant plus de famille, ou les monuments érigés à leur mémoire, participer aux nombreuses cérémonies ayant lieu sur le canton et même à l’extérieur, assister aux obsèques des adhérents et surtout aider financièrement les projets pédagogiques à but mémoriel envers la jeunesse et les scolaires.

 


Sortie pédagogique au Struthof et au Mémorial Alsace-Lorraine avec les élèves de 3ème du Collège

La réunion de travail annuelle s’est déroulée le samedi 13 octobre 2018 à Tanconville. Après une cérémonie et un dépôt de gerbes au Monument aux Morts, les adhérents ont rejoint la salle communale pour la réunion de travail. En l’absence du président Jean-Noël Jolé, elle a été conduite par Olivier Béna, 1er vice-président, assisté de Bernard Claudon, 2ème vice-président et président honoraire du Comité. Elle s’est déroulée en présence du maire de Tanconville, Joël Mathieu, de Thibault Bazin, député de la 4ème circonscription de Meurthe-et-Moselle et de Pascal Solofrizzo, Délégué Général de Meurthe-et-Moselle. De nombreuses associations patriotiques étaient représentées par leur président et/ou porte-drapeau de même que plusieurs actuels ou anciens élus.

 

Après un accueil du maire et l’évocation de l’histoire de Tanconville notamment au cours des deux guerres mondiales, une minute de silence a été observée à la mémoire de Chantal George et de Raymonde Poirot mais aussi en mémoire des victimes des conflits passés et présent avec une intention spéciale pour les victimes de la Grande Guerre à l’approche du Centenaire de l’Armistice du 11 novembre 1918. Bernard Claudon a lu le compte-rendu de la précédente journée de travail qui s’était déroulée à Cirey-sur-Vezouze, le 9 septembre 2017.

Le rapport moral et le rapport d’activités du comité a laissé apparaître la présence du Comité et de son drapeau à de nombreuses cérémonies sur l’ex-canton et le secteur dont notamment à Friscati à l’occasion du lancement des commémorations du Centenaire, réunissant près de 500 écoliers. Le Comité a aussi participé financièrement à la rénovation du Monument aux Morts de Val-et-Châtillon, l’achat de deux livres pour la médiathèque de Cirey-sur-Vezouze et le collège. Le Comité a également financé une sortie mémorielle pour les élèves de 3ème au Struthof et au Mémorial Alsace-Moselle.

Au nom de la trésorière Ghislaine Collin, le Délégué Général a donné lecture du rapport financier du comité et a exposé l’année des 15 mois entre le 1er octobre 2017 et le 31 décembre 2018.

Dans son intervention, le Délégué Général a insisté sur la transmission du flambeau aux jeunes générations. Il évoque le « travail de mémoire », comme l’appelait Simone Veil, en écho au « devoir de mémoire ». La géolocalisation est un outil qui sera présenté aux maires de la Comcom de Vezouze en Piémont. Elle permet aux jeunes de s’intéresser à l’Histoire et à ceux qui l’ont faite grâce aux nouvelles technologies. Pour le député, la transmission passe à travers le canal de la famille et du récit des aînés aux plus jeunes. La commune a son rôle à jouer car le Monument aux Morts est le signe de ce qui s’est passé.

 


Dépôt d’une gerbe du Souvenir Français à l’occasion de l’inauguration
de la rénovation du Monument aux Morts de Val-et-Châtillon

  En conclusion, avant le vin d’honneur offert par la Municipalité, plusieurs récompenses ont été remises : Médaille de Bronze à Marie-Antoinette Claudon, Fernand Santisteban et Olivier Béna ; Médaille de Vermeil avec Bélière Laurée à Ghislaine et Joël Collin.

 

Le Délégué Général a remis officiellement le chèque de 1 000 € à Josiane Tallotte, maire de Val-et-Châtillon, confirmant la participation du Souvenir Français à la rénovation du Monument aux Morts.

Un repas convivial réunissant une vingtaine de personnes s’est ensuite déroulé au café de la forêt de Bertrambois. En 2019, la réunion de travail, comprenant l’élection du bureau, se tiendra à Bertrambois.

 


Nouveau visuel pour la Quête Nationale

La 100ème quête nationale du Souvenir Français a eu lieu du 29 octobre au 2 novembre 2018. Sur l’ex-canton, elle a collecté la somme de 630,72 € dont 131,55 € au cimetière communal de Val-et-Châtillon. Merci à celles et ceux qui ont réservé un bon accueil aux quêteurs bénévoles en leur confiant votre don afin de veiller à l’entretien des tombes et surtout du Souvenir de nos aînés sacrifiés pour notre pays et ses valeurs.

Le Comité remercie la commune de Val-et-Châtillon pour l’attribution d’une subvention de 100 €, de même que les autres Municipalités donatrices. La cotisation annuelle est de 10 € et il est aussi possible de faire des dons (avec établissement d’un reçu fiscal dans les deux cas). Il est également possible de s’abonner à la revue nationale au prix de 5 € par an. Des casquettes au prix de 10 € à l’effigie du Souvenir Français restent proposées à la vente.

Olivier BENA,
1er vice-président de la section du Souvenir Français

Crédits photographiques : Isabelle Acrement

Contacts : Jean-Noël Jolé au 03.83.42.11.89. ou Ghislaine Collin au 03.83.42.54.57.

Lien vers le blog départemental de l’association : http://souvenirfrancais54.blogspot.fr/


Le Souvenir Français honore les Morts pour la France

Publié le mercredi 31 octobre 2018

Auteur : Olivier Béna

Le carré militaire de Tanconville fleuri.A l’approche de la Toussaint et fidèle à ses missions, le comité local du Souvenir Français a fleuri les tombes des soldats « Morts pour la France », aujourd’hui sans famille, de même que la stèle du 19 juin 1940 en forêt, le carré militaire au cimetière, le caveau des enfants de Cirey, ou encore le monument des Passeurs de Bertrambois. Pour marquer le Centenaire de l’Armistice, les monuments aux morts des sept communes du secteur ont également été ornés de compositions tricolores.

Olivier BENA

Le carré militaire de Tanconville fleuri :


Réunion de travail du Comité de Cirey-sur-Vezouze du Souvenir Français à Tanconville

Publié le lundi 22 octobre 2018

Auteur : Olivier BENA

Samedi 13 octobre 2018.

Après une cérémonie et un dépôt de gerbes au Monument aux Morts, les adhérents ont rejoint la salle communale pour la réunion de travail. En l’absence du président Jean-Noël Jolé, elle a été conduite par Olivier Béna, 1er vice-président, assisté de Bernard Claudon, 2ème vice-président et président honoraire du Comité. Elle s’est déroulée en présence du maire de Tanconville, Joël Mathieu, de Thibault Bazin, député de la 4ème circonscription de Meurthe-et-Moselle et de Pascal Solofrizzo, Délégué Général de Meurthe-et-Moselle. De nombreuses associations patriotiques étaient représentées par leur président et/ou porte-drapeau de même que plusieurs actuels ou anciens élus.

Après un accueil du maire et l’évocation de l’histoire de Tanconville notamment au cours des deux guerres mondiales, une minute de silence a été observée à la mémoire de Chantal George et de Raymonde Poirot mais aussi en mémoire des victimes des conflits passés et présent avec une intention spéciale pour les victimes de la Grande Guerre à l’approche du Centenaire de l’Armistice du 11 novembre 1918. Bernard Claudon a lu le compte-rendu de la précédente journée de travail qui s’était déroulée à Cirey-sur-Vezouze, le 9 septembre 2017.

Le rapport moral et le rapport d’activités du comité a laissé apparaître la présence du Comité et de son drapeau à de nombreuses cérémonies sur l’ex-canton et le secteur dont notamment à Friscati à l’occasion du lancement des commémorations du Centenaire, réunissant près de 500 écoliers. Le Comité a aussi participé financièrement à la rénovation du Monument aux Morts de Val-et-Châtillon, l’achat de deux livres pour la médiathèque de Cirey-sur-Vezouze et le collège. Le Comité a également financé une sortie mémorielle pour les élèves de 3ème au Struthof et au Mémorial Alsace-Moselle.

Au nom de la trésorière Ghislaine Collin, le Délégué Général a donné lecture du rapport financier du comité et a exposé l’année des 15 mois entre le 1er octobre 2017 et le 31 décembre 2018. L’avoir comptable en début d’exercice correspondait à 2 343,75 €. Les dépenses s’élèvent à 5 416,73 € tandis que les recettes sont à hauteur de 4 445,61 €. La balance en fin d’exercice au 30 septembre 2017 était de 1 372,63 €. La quête nationale du Souvenir Français a réuni en tout 570,58 € dont une part de 50 % est reversée à la Délégation Générale.

Dans son intervention, le Délégué Général a insisté sur la transmission du flambeau aux jeunes générations. Il évoque le « travail de mémoire », comme l’appelait Simone Veil, en écho au « devoir de mémoire ». La géolocalisation est un outil qui sera présenté aux maires de la Comcom de Vezouze en Piémont. Elle permet aux jeunes de s’intéresser à l’Histoire et à ceux qui l’ont faite grâce aux nouvelles technologies. Pour le député, la transmission passe à travers le canal de la famille et du récit des aînés aux plus jeunes. La commune a son rôle à jouer car le Monument aux Morts est le signe de ce qui s’est passé.

En conclusion, avant le vin d’honneur offert par la Municipalité, plusieurs récompenses ont été remises : Médaille de Bronze à Marie-Antoinette Claudon, Fernand Santisteban et Olivier Béna ; Médaille de Vermeil avec Bélière Laurée à Ghislaine et Joël Collin.

Le Délégué Général a remis officiellement le chèque de 1 000 € à Josiane Tallotte, maire de Val-et-Châtillon, confirmant la participation du Souvenir Français à la rénovation du Monument aux Morts.

Un repas convivial réunissant une vingtaine de personnes s’est ensuite déroulé au café de la forêt de Bertrambois. En 2019, la réunion de travail, comprenant l’élection du bureau, se tiendra à Bertrambois.

Olivier Béna

Crédits photographiques : madame Isabelle Acrement.


Articles archivés :

Sensibilisés au devoir de mémoire Publié le mercredi 11 juillet 2018

8 mai 2018, commémoration de la Victoire du 8 mai 1945 Publié le mercredi 09 mai 2018

Remise du livre sur le Souvenir Français Publié le mercredi 11 avril 2018

Article du bulletin municipal 2017 Publié le mercredi 03 janvier 2018

up Haut de page