Val-et-Châtillon

Accueil Contact Liens Recherche

Nouvelles

Flux RSS

Il y a 50 ans la Fondation Veillon disparaissait dans les flammes

Lien permanent

Publié le mardi 10 décembre 2019

Auteur : Olivier Béna

En juin 1902, René Veillon, alors maire de la localité et fondateur de la Société Cotonnière Lorraine, achète à la commune une parcelle de terrain sise à « Valla » où se trouvait l’ancienne maison de Joseph Depoutot (située section D sur le plan cadastral) pour y bâtir une maison d’habitation, non loin des usines de textile.

En 1905, suite à la loi de séparation des Eglises et de l’Etat, la grotte Notre-Dame de Lourdes, qui se trouvait dans la cour de l’école des filles, est transférée près de l’habitation, là où elle se trouve encore aujourd’hui.

Après la mort de son époux en 1920, et sans descendance, Julia Veillon fait don à la Société Cotonnière Lorraine de sa propriété qui allait devenir "la Fondation René Veillon", le 19 avril 1928. L’œuvre est confiée à la gestion par les Sœurs de la Doctrine Chrétienne. La bâtisse était destinée à abriter des œuvres en faveur de la jeunesse de la commune. C’est ainsi que les enfants se retrouvaient en garderie quand leurs parents travaillaient. C’est là aussi que les jeunes filles faisaient l’apprentissage des tâches ménagères, de la couture et de la broderie. La garderie était gratuite pour les ouvriers de la Cotonnière. Pour que le personnel des Ets Bechmann puisse bénéficier de ce service gratuit, l’usine versait une participation financière. L’œuvre sociale de la Fondation Veillon prend fin avec le départ en 1963 des trois sœurs qui l’animaient : sœur Lucie, sœur Ilda et sœur Madeleine.

Dans la nuit du 10 au 11 décembre 1969, il y a donc 50 ans, se déclarait un violent incendie réduisant en poussière la magnifique demeure où étaient entassés des ouvriers portugais. Ce drame reste encore bien présent dans la mémoire de ceux qui s’en souviennent notamment ces flammes qui éclairaient le ciel au-dessus du village au cœur de la nuit.

En 1971, la Fondation Veillon ou plutôt ce qu’il en restait est cédée à la commune, comme un retour au point de départ. Elle est rasée en 1975. En 1980, la commune achète pour 1 000 Fr le terrain où était édifiée la Fondation. Dans la foulée afin de satisfaire de nombreuses demandes de logements, la municipalité envisage la construction de six pavillons sur le terrain de la Fondation Veillon. Le projet avorte en raison de la nature rocheuse du site et le coût exponentiel des travaux . Mis en vente 20 ans plus tard, ce n’est qu’en 2008 que le terrain est acquis par la famille George et depuis une nouvelle construction a été établie.

D’après le livre de Roger Cornibé et les archives municipales

Olivier BENA


Les seniors en vacances

Lien permanent

Publié le vendredi 06 décembre 2019


Dégrèvements au titre des pertes de récoltes

Lien permanent

Publié le vendredi 06 décembre 2019

Avis aux contribuables

Les contribuables sont prévenus que les listes des parcelles faisant l’objet de dégrèvements au titre des pertes de récoltes, ainsi que le montant de ceux-ci, peuvent être consultés en mairie.

Les dégrèvements pour pertes de récoltes sont prononcés au nom du propriétaire qui doit les répercuter à son fermer.


Assainissement : les tranches fermes terminées

Lien permanent

Publié le jeudi 05 décembre 2019


Elus et entreprises à l’heure du bilan des tranches fermes

Une réunion de chantier s’est déroulée sous la conduite de Nicolas Brunet, ingénieur chef de projet chez G2C, en présence du maire, Josiane Tallotte, des trois adjoints, des responsables des entreprises Prestini TP, Collas et Nitting. L’ordre du jour proposait une synthèse autour des tranches fermes des travaux d’assainissement de la localité. Michel Gandar, de la DITAM du Lunévillois, a évoqué la traverse de la commune (départementales 993A et 181) qui appartiennent au département. Le gravillonnage de la rue Molière est actuellement provisoire et sera définitif au printemps 2020. Plusieurs points ont été signalés notamment la remise à niveau des bouches à clé, le nettoyage des gargouilles et les regards de visite. La période hivernale verra l’arrêt des travaux entre le 18 décembre et le 14 janvier. L’opération de tranche optionnelle concernant la rue de Cirey, où le collecteur a été posé, est actuellement en cours d’ouvrage. Concernant les branchements en plomb, il reste encore quelques transformations rue Bajeu qui aboutiront à un total communal de 110 branchements au lieu des 80 initialement prévus. Le conseil municipal a approuvé lors de sa dernière réunion la remise en état des réseaux de la rue Moulin pour un coût estimatif supérieur à 60 000 €. Le gravillonnage, à hauteur de 700 m², y sera également effectué au même titre que toutes les autres rues appartenant à l’offre des tranches fermes qui ont été refaites au fur et à mesure de l’avancée des travaux.


Changement des horaires de l’agence postale

Lien permanent

Publié le lundi 02 décembre 2019

A compter du 2 décembre 2019, les horaires d’ouverture de l’agence postale sont les suivants : 

Lundi
8h à 11h45
Mardi
8h à 11h45
Mercredi
Fermée
Jeudi
8h à 11h45
Vendredi
8h à 11h45
Samedi
Fermée

page suivante

up Haut de page