Val-et-Châtillon

Accueil Contact Liens Recherche

Nouvelles

Flux RSS

Procès-verbal de réunion du conseil municipal

Lien permanent

Publié le samedi 23 mai 2020

Le procès-verbal de réunion du conseil municipal du 23 mai 2020 est téléchargeable en cliquant sur ce lien ou depuis la page des délibérations


MERCI AUX COUTURIÈRES !

Lien permanent

Publié le vendredi 22 mai 2020

Message de la Maison de Services Au Public de Vezouze en Piémont :

Dans un formidable élan de solidarité, vous avez été plus de 160 couturières (sans compter les hommes qui vous ont parfois assistées !), à avoir répondu à l’appel des maires et du président de la communauté de communes de Vezouze en Piémont pour confectionner près de 12 000 masques en un temps record !

Vous avez aussi été nombreuses à réaliser des masques dès le début de l’épidémie, pour vos proches, vos voisins, les plus fragiles de vos villages, spontanément, avec le tissu et les élastiques dont vous disposiez, en adaptant vos techniques au fur et à mesure de l’évolution des consignes publiées.

Votre exemplarité honore notre territoire, montre une fois de plus qu’ici, on sait se serrer les coudes quand c’est nécessaire et nous rend collectivement fiers !

Chères couturières bénévoles, qui avez donné du temps et mis votre savoir-faire et votre générosité au service de nos concitoyens, nous, habitants, vous disons :
MERCI, MERCI, MERCI !


Il y a 1 010 ans, en 1010, l’abbaye de Bonmoutier était transférée à St Sauveur

Lien permanent

Publié le vendredi 22 mai 2020

Auteur : Olivier BENA


Une plaque commémorative a été apposée sur l’église en 2013

Vers 670, Leudin Bodon, évêque de Toul, fonde une communauté de religieuses, Bodonis Monasterium (Bonmoutier), dédiée à Notre Dame et à saint Pierre. Il la confie à sa propre fille, Thiéberge, qu’il consacre comme 1ère abbesse.

Entre autres domaines, l’abbaye possède un vaste patrimoine forestier sur le Donon et des villages environnants, mais aussi la partie appelée « Vallâ ». Son abbatiale occupe l’emplacement de l’actuelle église St Laurent. L’abbaye de Bonmoutier est l’une des cinq abbayes formant la croix monastique des Vosges.

Au cours du 9ème siècle, Arnoul, évêque de Toul, chasse les religieuses en raison de « leur vie scandaleuse et du non-respect de la Règle ». Il les dédommage et appelle à leur place des bénédictins, les fameux moines défricheurs. C’est un document de 912 qui atteste ce changement de locataires.

A la fin du 9ème siècle, l’empereur Charles le Gros donne Bonmoutier à l’abbaye d’Andlau, pour compléter ses revenus mais l’abbesse en perd les droits car l’évêque de Toul en est le réel titulaire. En mars 995, au cours d’une visite pastorale, l’évêque de Toul, Etienne de Lunéville, y meurt accidentellement.

En 1010, Berthold, évêque de Toul, crée un nouveau monastère d’hommes accueillant une vingtaine de religieux sur une colline voisine, "à trois quarts de lieu de Bodonis Monasterium". C’est la 2ème étape du triptyque qui se poursuit à Domèvre-sur-Vezouze au 16ème siècle. En résumé, la fondation de l’abbaye de St Sauveur est un transfert de Bonmoutier "in clivo montis", sur la pente d’un mont. Une charte de 1012 officialise l’arrivée des premiers moines dans le nouveau monastère.

A la disparition de l’abbaye de Bonmoutier, les débuts du village se manifestent par la construction de quelques fermes notamment à la Molière et à Martinchamps, berceaux de l’actuelle commune.

Olivier BENA


La moyenne cloche réparée

Lien permanent

Publié le vendredi 22 mai 2020

Auteur : Olivier Béna

"Marguerite-Marie" peut désormais à nouveau tinter.

Miracle des Rogations ou non, l’entreprise Bodet Campanaire est intervenue en l’église St Laurent afin de procéder à la réparation de la moyenne cloche et sa remise en service. Prénommée « Marguerite Marie », sonnant le sol dièse et baptisée le 4 janvier 1920 comme ses deux voisines centenaires, elle a pour parrain le maire René Veillon et pour marraine Marguerite Marie Zeller, belle-mère d’Alfred Renaudin.

Elle avait été provisoirement consolidée afin de carillonner le 1er mars dernier à l’occasion de la messe anniversaire du centenaire des cloches. Depuis, un remplacement des chaînes ressorts sur ces dernières a été effectué. Le montant HT de ces travaux s’élève à 2 599 € dont 2 079 € ont été financés par le Département via le Contrat Territoires Solidaires. Désormais, les Renards auront le cœur allègre de retrouver le tintement des trois cloches tout au long de la journée comme auparavant. 

Olivier Béna


Accès au plan d’eau autorisé à compter du 21 mai

Lien permanent

Publié le mercredi 20 mai 2020

Le Préfet de Meurthe-et-Moselle a autorisé l’accès à l’étang communal de Val-et-Châtillon à titre dérogatoire durant la période d’état d’urgence sanitaire, à compter du 21 mai 2020.

Les personnes souhaitant y accéder doivent veiller au strict respect des gestes barrières, des mesures d’hygiène et de distanciation sociale définies à l’article 1er du décret du 11 mai 2020.

Dans tous les cas, l’accès des personnes à cet espace ne saurait conduire à la création d’un rassemblement regroupant plus de 10 personnes.

La violation de ces mesures est punie de l’amende prévue pour les contraventions de la 4ème classe (135 euros), ou plus en cas de récidive.

A télécharger : Arrêté préfectoral en date du 20 mai 2020.


page précédente page suivante

up Haut de page