Val-et-Châtillon

Accueil Contact Liens Recherche

Nouvelles

Flux RSS

Session de vaccination 27 janvier 2022

Lien permanent

Publié le lundi 16 mai 2022

Les personnes intéressées doivent s’inscrire auprès nos services au 03.83.42.46.46 pour obtenir un rendez-vous.


Le père Umbricht lié à saint Charles de Foucauld

Lien permanent

Publié le lundi 16 mai 2022

A l’occasion de la canonisation du père Charles de Foucauld, il est intéressant de redécouvrir qu’il a été lié d’une manière encore inconnue en France ou ailleurs au père Charles Umbricht, aumônier militaire inhumé au cimetière communal depuis le 26 mai 1947, il y a bientôt 75 ans.

En effet, la proximité entre les deux prêtres s’explique déjà par le fait qu’ils portaient le même prénom, Charles. Ils avaient des liens familiaux avec l’Alsace et Strasbourg; mais aussi avec la société des Missionnaires d’Afrique, dite société des Pères Blancs, se consacrant aux missions d’Afrique. Le père Umbricht n’a jamais pu être Père Blanc car il était de santé trop fragile ; le « frère universel » non plus malgré la dernière partie de sa vie passée dans le Sahara.

Pourtant, le père François Richard, archiviste des Pères Blancs à Paris, a retrouvé dans un livre du père Aylward Shorter, intitulé « Les Pères Blancs et la Grande Guerre », cet extrait p.43 mentionnant la présence du père Umbricht à El Goléa : « lorsque la dépouille mortelle du Bienheureux Charles de Foucauld fut ré-inhumée à El Goléa en 1929, Umbricht se rendit en Algérie pour être présent ». Il est même hautement probable qu’un cliché d’époque le prouve.

Par ailleurs, l’un des biographes du père Umbricht, Jacques Dalbard, précise : « en 1938, les Pères Blancs réclamèrent sa présence à El Goléa pour la bénédiction de la nouvelle église Saint-Joseph et l’inauguration de la stèle à la mémoire du père de Foucauld ».

Si l’un des deux est désormais porté sur les autels, le second, moins connu mais qui a souvent « pris la dernière place » dans la souffrance des tranchées mériterait aussi qu’un procès en canonisation soit ouvert à l’approche de son 150ème anniversaire. Une exposition itinérante, qui devrait passer dans la commune en 2023, réalisée par François Schmitt, est en cours de finalisation.

Olivier BENA


La tombe de saint Charles de Foucauld avec en arrière-plan l’église saint-Joseph.


Une plaque-hommage à Alfred Renaudin dévoilée au cimetière

Lien permanent

Publié le lundi 16 mai 2022


La plaque-hommage se situe près de l’entrée du cimetière du bas

 

A l’occasion de la « Nuit européenne des Musées » et à quelques jours de l’anniversaire d’Alfred Renaudin, ses « amis » se sont réunis pour honorer une fois encore sa mémoire.

Pour son 10ème anniversaire, l’association a souhaité installer une plaque-hommage au cimetière communal afin de signaler précisément l’emplacement de sa sépulture à la manière de ce qui se fait dans les grands cimetières tels que le Père-Lachaise à Paris. C’était un vœu cher du président Olivier Béna à la suite de rencontres fortuites dans le cimetière de promeneurs à la recherche de ladite tombe. Renaudin apporte ainsi un coup de lumière coloré et artistique à la commune où il repose et où il a trouvé l’amour avec Marie-Marguerite Zeller, fille du directeur des Ets Bechmann.

De dimensions 40 X 30 cm, la plaque a été conçue par Fixaris Poussing Ancerviller. D’un montant de 1 608 €, elle a été entièrement financée par l’association, sans aides publiques, mais uniquement grâce à la générosité des adhérents. Elle se compose notamment d’un médaillon dans lequel figure un portrait de l’artiste-peintre réalisé par le portraitiste Georges Boisselier. Ce projet de longue date voit enfin son aboutissement. La Municipalité a accepté la pose de ladite plaque sur le mur du cimetière.

Une brève mais émouvante cérémonie s’est tenue à la suite de la conférence d’Enora Barbey en présence de Marie-Thérèse Gérard, maire-adjointe, et de deux conseillères municipales. La plaque a été dévoilée par Josiane Ehrlé, trésorière, et Henri Hard, secrétaire. Un bouquet champêtre à l’image des compositions pastorales du maître a été déposé sur la tombe familiale pour clôturer l’événement.

Olivier BENA

Album photos : http://val-et-chatillon.com/photos/index.php?/category/199


Un bord de rivière peint par Renaudin vendu aux enchères

Lien permanent

Publié le lundi 16 mai 2022

Suite à une succession à Bertrichamps, 71 lots ont été dispersés aux enchères par Mes Morel de Saint-Dié sur place directement. Parmi eux figurait une toile de 1891 d’Alfred Renaudin de format classique. Représentant le bord d’une rivière avec une importante végétation, le lieu n’est pas précisé sur le tableau. Estimé entre 80 et 100 €, le coup de marteau final a conclu la vente à 2 500 €.

Olivier BENA

Cette œuvre inédite d’Alfred Renaudin a été découverte lors d’une succession.


Commémoration de la victoire du 8 mai 1945

Lien permanent

Publié le vendredi 06 mai 2022

10 h 15 : Cérémonie au monument aux morts de Val-et-Châtillon avec dépôt de gerbes.

Message de Geneviève DARRIEUSSECQ, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées :

 

Par ailleurs, conformément aux instructions, les bâtiments et édifices publics sont pavoisés :

le 7 mai : entrée en fonction de M. Emmanuel MACRON , Président de la République

le 8 mai : 77ème anniversaire de la Victoire du 8 mai 1945

le 9 mai : Journée de l’Europe

le 10 mai : Commémoration de l’abolition de l’esclavage.


page suivante

up Haut de page