Val-et-Châtillon

Accueil Contact Liens Recherche

Assainissement collectif

Dernières actualités :

Construction de la station d’épuration Cirey Val

Publié le mardi 05 juin 2018

Afin de vous permettre de suivre les travaux de construction de la station d’épuration, un album photos est accessible à cette adresse : 

http://val-et-chatillon.com/photos/index.php?/category/163


Installation du principal poste de relevage

Publié le mercredi 30 mai 2018

 

La station principale de relevage de la commune est posée en contrebas de la rue Morval. Cette dernière va servir au transfert des eaux usées vers Cirey. Cela s’effectuera par une conduite de refoulement en fonte d’un diamètre 100  sur une longueur de 900 m passant par les rues de Morval et de Rayeterre afin de rejoindre le réseau gravitaire déjà présent sur l’ancienne route de Cirey. A compter de début juin, l’entreprise Prestini TP, en charge des travaux, renforcera son personnel afin de créer deux équipes qui oeuvreront simultanément rue de Rayeterre et rue du Beau Soleil.


Pose de bordures de voirie

Publié le jeudi 03 mai 2018

 Les travaux avancent à plein régime dans la commune. Désormais, la rue Morval détient son nouveau système d’assainissement collectif, de même qu’une reprise des branchements en plomb, en attente du raccordement final à la STEP. Pour pallier aux modifications des voiries , les trottoirs seront refaits à neuf. Chaque bordure grise pèse environ 90 kg, ce qui nécessite une manutention rigoureuse.

 

Retrouvez d’autres photos dans l’album des travaux d’assainissement.


Travaux d’assainissement

Publié le vendredi 02 mars 2018

Compactage des remblais par couches de 30 cm : 

Retrouvez les articles sur l’assainissement sur cette page : http://val-et-chatillon.com/mairie/assainissement

Et les photos sur celle-ci : http://val-et-chatillon.com/photos/index.php?/category/155


Quantités mises en oeuvre sur la globalité des travaux d’assainissement

Publié le vendredi 09 février 2018

Auteur : Thierry CULMET

Volumes de terrassement : 25470.00 m3

 Carrière de Trapp d’où proviennent les matériaux de remblais

Volume de matériaux pour remblayer les fouilles : matériaux provenant des carrière de TRAPP à Raon l’étape

  • Enrobage des canalisations : 9325.00 m3
  • Remblais des fouilles hors enrobage : 16145.00 m3

Regard de visite pour accès aux canalisations : 217 unités

Canalisation réseaux principaux diamètre 200 mm : 6460.00 ml

Canalisation réseaux principaux diamètre 300 mm : 473.00 ml

Canalisation de refoulement diamètre 75 mm : 345.00 ml

Canalisation de refoulement diamètre 90 mm : 450.00 ml

Canalisation de refoulement diamètre 100 mm : 1560.00ml

Regard de branchements pour reprise des assainissements particuliers sur domaine public : 328 unités

Canalisations pour reprise des branchements diamètre 160 mm : 1920.00 ml

Regard compteur eau potable pour le changement des branchements plomb : 100

Réseau diamètre 25 mm pour remplacement des branchements plomb : 1000.00ml

Surface de réfection de chaussée sur l’emprise des fouilles assainissement : 19330.00 m2

Surface de réfection de trottoir sur l’emprise des fouilles : 1280.00 m2

Remplacement de bordures de chaussée ou trottoir sur l’emprise des fouilles assainissement : 717.00ml

Stations de relevage pour le transfert des eaux usées : 7

Thierry Culmet, 
adjoint aux travaux


Réunion publique sur l’assainissement

Publié le lundi 05 février 2018

Comme elle s’y était engagée depuis plusieurs mois, la Municipalité de Val-et-Châtillon a convié les habitants de la localité à une réunion publique, le vendredi 2 février dernier, à 18h, à la « buvette » de la salle des fêtes, sur l’assainissement collectif afin de présenter l’avancée du projet et le démarrage des travaux lancé depuis le 15 janvier, vieille route du Val.

 

Dans son mot d’accueil, Josiane Tallotte, maire, a rappelé à l’assemblée que de nombreuses et précieuses informations se trouvaient déjà écrites dans le bulletin municipal 2017. Elle insiste aussi sur le fait que les particuliers peuvent s’adresser en mairie pour obtenir de plus amples explications ou consulter le plan général de maitre-d’œuvre. La commune se trouve au début du cours d’eau et il faut rendre l’eau le plus propre possible pour la suite de l’écoulement. Le projet ne date pas d’hier car il y a déjà de nombreuses années de réflexion et même d’études derrière nous. L’aide financière attribuée aux communes est conséquente car le projet a été récupéré par l’Agence de l’eau Rhin-Meuse suit à l’entente des trois communes. L’expert-financier, Fabrice Consiglio, a suivi le dossier et donné les orientations nécessaires à sa bonne conduite. Cela a permis l’obtention d’un prêt dans les meilleures garanties. L’objectif est de réaliser un maximum des tranches de travaux d’ici trois ans. La station d’épuration (STEP) sera partagée avec la commune de Cirey-sur-Vezouze où elle sera située. En 2020, les Comcom devront reprendre la compétence assainissement. C’est également en 2020 que débutera le remboursement à proprement parlé. Val-et-Châtillon, de par sa physionomie allongée, voit se mêler de nombreux problèmes techniques car toutes les maisons sont différentes. Pour chaque cas, il existera une solution. L’enfouissement des réseaux électriques et téléphoniques aurait pu être inclu dans le projet mais le coût aurait été trop important.

A son tour, Wilfried Latacz, de G2C Ingénierie, a présenté le projet à l’aide d’un diaporama rétro-projeté (à télécharger) Sa mission est de suivre le projet sur plan mais aussi les entreprises intervenant sur le chantier, conduit par Marc Soratroi, conducteur de travaux de l’entreprise Prestini TP.

G2C Ingénierie a été recruté mi 2016 et a poursuivi le travail à partir des études déjà établies. La Directive Cadre sur l’Eau (D.C.E.) fixait, d’ici 2015, l’objectif d’atteindre un bon état général des eaux. Cela a été repoussé dans le temps. Il s’agit de reconquérir les milieux superficiels du ruisseau du Val afin de renvoyer une eau la plus propre possible. C’est le traitement des eaux usées qui est ainsi visé afin d’émettre un rejet dans le milieu naturel du ruisseau. Pour l’instant, évidemment, la quasi-totalité n’est pas encore traitée, d’où l’importance de la mise en conformité engagée.

L’assainissement collectif de Val est lié à celui de Cirey notamment par le partage de la STEP, station de traitement. Il existe cependant quelques cas sur la commune où l’assainissement ne pourra être collectif. Ainsi, les stations privées seront soit conservées en état ou remises à niveau.

Wilfried Latacz a refait succinctement l’historique du projet, initié il y a déjà plus de 20 ans. La mission de son bureau est de savoir comment réaliser les travaux prévus par les études. Il a clairement mis en évidence la pertinence de mise en lien avec la commune de Cirey pour des raisons financières. Petitmont aura son propre réseau suite à sa situation géographique.

La consultation des entreprises a débouché sur 3 lots et les choix suivants ont été faits :

Lot 1 : canalisation : Collas, Valentin, Prestini TP

Lot 2 : pompes de refoulement : SOGEA Est

Lot 3 : STEP (avec Cirey) : Jean Voisin (Eau Pure SCRG).

L’entreprise Malézieux s’occupera des contrôles extérieurs des réseaux. D’autres prestataires interviendront aussi notamment en ce qui concerne l’hydrographie, … Le coordonnateur SPS de Prevlor, Maxime Boucher, a pour mission d’assister les collectivités sur les aspects de sécurité à destination des entreprises mais aussi des habitants. L’entreprise Nitting, qui s’occupe déjà depuis de nombreuses années des réseaux d’eau de la commune, se voit confier le renouvellement des branchements en plomb ; cette action sera intégralement financée par la commune car il n’existe plus d’aide. L’objectif est d’atteindre zéro conduite en plomb sur le village. Il reste environ 100 foyers à traiter.

Des vannes de sectionnement par rue seront également installées afin d’éviter les perturbations engendrées par des fuites nécessitant parfois des coupures de réseau.

Sur les 385 habitations à enquêter, 240 (soit 62,3 % du total) ont déjà été effectuées. Les autres restent à suivre au cours des semaines à venir. Il s’agit par cette visite de connaître où sont les sorties d’eaux dans les maisons. Les enquêtes de branchement sont des enquêtes de terrain. Les informations sont ensuite reportées sur un plan de l’existant qui débouche sur un plan des travaux à réaliser pour la mise en conformité à venir de l’habitation. Cette option a pour but de déterminer au terme des enquêtes la somme requise pour y parvenir, par foyer, au plus proche de la réalité. Concernant l’aide au financement des mises en conformité des particuliers, la commune et la Comcom n’ont pas de positionnement actuel. Tout se décidera en 2020 à l’orée des nouvelles compétences reprises. La Municipalité a souhaité cette option afin d’anticiper ce coût réel pour les habitants. Chaque enquête de branchement par maison s’élève à 90 € H.T..

L’assainissement collectif distingue deux types de réseau : les réseaux unitaires reliés au collecteur et les réseaux séparatifs (prenant en compte les eaux pluviales / eaux usées). Il existe actuellement 23 bassins de collecte qu’il conviendra de raccorder en vue d’un transfert ensuite exécuté sur Cirey. Le passage par Rayterre s’explique par un aspect technique moins complexe et les coûts par conséquent moins importants. Différentes opérations sont en vue par secteur, par rue afin de concerner tout le village.

La STEP est un filtre planté de roseaux. Le roseau aide à l’épuration mais n’épure pas lui-même. Il n’absorbe pas les matériaux mais c’est le sable et ses composants qui la filtre. Elle se doit d’avoir un certain rendement afin d’être en bon état de marche et en conformité aux exigences de l’Agence de l’eau Rhin-Meuse. Son caractère rustique fait d’elle une des plus importantes posées dans la région Grand Est. 25 % des rejets proviendront de Val-et-Châtillon. Les prix de revient sont alignés sur ce pourcentage. Dès que la STEP sera en route, la loi prévoit un délai de deux ans afin de se conformer à la réglementation et d’effectuer le raccordement. Pour les stations récentes et en bon état de fonctionnement, une prolongation de 10 ans peut être accordée.

Le marché des travaux s’élève à 3 750 000 € (études comprises). La STEP a un coût pour la commune de 340 000 € H.T.. Les branchements s’effectuent jusqu’à la limite de propriété des particuliers. Les partenaires financiers accordant environ 70 % du montant total sont l’Agence de l’eau Rhin-Meuse avec le Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle.

A la fin de l’intervention, un jeu de questions-réponses s’est engagé entre l’assemblée et les intervenants.

L’étude a tenu compte de la baisse de population (même à venir) et des impayés éventuels.

En ce qui concerne la Grand Rue, la Commune a prévu un amorcement du tuyau dans les caves pour les maisons situées en contrebas.

Les terrains seront remis en l’état après constat à l’issue des travaux.

L’entretien des pompes et des réseaux sera conclu avec une entreprise. Les employés communaux auront la charge d’entretenir des grilleurs. Les investissements et les amortissements ont été étudiés en amont au projet afin d’estimer leur coût. Il est rappelé que les lingettes sont des dangers pour le mécanisme et qu’il faudra faire preuve de pédagogie et sensibiliser la population. Par exemple, il y aura une pompe à Morval pour refouler sur le secteur de Rayterre puis vers la STEP.

Le prêt a été pris pour 20 ans pour la STEP ainsi que la reprise des branchements en plomb, et pour 40 ans pour le reste des travaux (comme les autres communes, Cirey et Petitmont).

La mise en place des compteurs d’eau en extérieur se fera au cas par cas et à l’avancement comme depuis toujours. Par contre la santé étant privilégiée, les tuyaux en plomb seront réalisés avec les travaux.

Les cas par cas se résoudront toujours par des réponses techniques appropriées même quand la fosse se trouve au milieu de la maison.

Lors des opérations de vidange de fosses septiques, la commune consultera des entreprises spécialisées afin d’ obtenir les tarifs préférentiels pour les riverains.

Olivier Béna

- > Diaporama à télécharger au format PDF.


Démarrage de la 1ère phase des travaux d’assainissement

Publié le lundi 29 janvier 2018

Auteur : Thierry Culmet

La première phase de travaux consiste à poser les nouveaux collecteurs sur l’ancienne route de Cirey depuis Cirey à l’entrée de Val-et-Châtillon. Lors de ces travaux la route sera barrée La seconde phase sera la pose des canalisations gravitaires et la canalisation de refoulement depuis le pont situé en amont de la rue de Morval jusqu’en haut de la rue du Rayeterre . En reprenant au fur et à mesure les branchements particuliers .

En parallèle la station générale de relevage générale de Val et Châtillon sera également posée en amont du pont de Morval .  

La troisième phase sera la pose des collecteurs rue du Beau Soleil . Y compris la reprise des branchements particuliers.

Ces travaux se feront avec des arrêtés de circulation et en collaboration avec le chef de chantier de l’entreprise d’assainissement pour la gestion des stationnements des véhicules (riverains et services publics) .

Les autres phases de travaux seront définies avec les entreprises suivant l’avancement des travaux pré cités .   

La durée de la première phase est estimée à 24 semaines hors intempéries. La durée totale du chantier est estimée à 99 semaines .

Les travaux de remplacement des branchements en plomb, pris en charge à 100% par la commune vont également commencer .

Les travaux de pose de la fibre optique pour la mise en service du très haut débit sont en cours.

Thierry Culmet, adjoint aux travaux.


Travaux d’assainissement : circulation interdite sur l’ancienne route de Cirey à Val

Publié le mercredi 17 janvier 2018

Afin de permettre aux entreprises de travailler en toute sécurité et compte tenu de la faible largeur de la chaussée, l’ancienne route entre la rue du Val à Cirey-sur-Vezouze et la rue Rayeterre de Val-et-Châtillon est interdite à la circulation pour une période de 6 semaines hors intempéries à compter du vendredi 19 janvier 2018.


Assainissement collectif (article du bulletin)

Publié le vendredi 29 décembre 2017

Auteur : Thierry CULMET

Objectif des travaux d’assainissement collectif :

La pollution peut compromettre la qualité de l’eau potable, s’accumuler dans les êtres vivants. Par voie de conséquence, nous intoxiquer lorsque nous la consommons. Elle peut perturber complètement les écosystèmes aquatiques et les empêcher de nous rendre gratuitement de multiples services tels que : lieux touristiques, lieux de détente et de loisirs, épurateur d’eau, réservoir de biodiversité .

C’est pour cela que les travaux d’assainissement sont un facteur très important quant à la bonne qualité de notre eau potable. La mise aux normes de ces derniers est donc une nécessité.

Définition et rôle des divers intervenants missionnés afin de mener à bien nos travaux d’assainissement :

Le maître d’ouvrage (MAO) :

La commune de Val-et-Châtillon est le maître d’ouvrage de l’opération. Elle en est le commanditaire.

L’assistant au maître d’ouvrage (AMO) :

Les services du conseil départemental ont joué le rôle d’assistant au maître d’œuvre.

Ils ont établi les besoins de la commune pour la réalisation du projet de mise en place du programme de travaux de la mise aux normes des réseaux assainissement.

Ils se sont rapprochés après consultations de plusieurs bureaux d’études, du bureau G2C, retenu pour être le maître d’œuvre des opérations. Ceci afin de s’assurer que le projet était réalisable d’un point de vue technique.

Le maître d’œuvre (MO) :

Le bureau d’étude G2C, maître d’œuvre de l’opération, est chargé par le maître d’ouvrage d’apporter les solutions techniques et économiques au programme de travaux d’assainissement collectif.

Il dirigera l’exécution des marchés de travaux, le contrôle des facturations, et assistera la commune lors des opérations de réception des différents ouvrages.

Il a en charge également de consulter en appel d’offres les entreprises et différents intervenants pour mener à bien le bon déroulement des travaux.

L’agence de l’eau Rhin Meuse :

L’agence de l’eau est un établissement public du ministère chargé du développement durable. Sa zone de compétences couvre le Grand Est.

Elle participe à la mise en œuvre des politiques nationales relatives à l’eau, qui s’inscrivent elles-mêmes dans des objectifs de l’Union Européenne.

L’agence de l’eau contribue à réduire les pollutions de l’eau de toutes origines et à protéger les ressources en eau et les milieux aquatiques.

L’intervention financière de l’ agence de l’eau a permis à notre commune de bénéficier de 70 % de subventions du montant du coût des travaux et 80 % sur les différentes études.

Le coordinateur S.P.S :
(coordinateur en matière de sécurité et de protection de la santé) 

Le CSPS doit prévenir les risques issus de la co-activité entre les entreprises intervenantes et prévoir l’utilisation de moyens communs sur le chantier concerné.

Par ailleurs il doit prévoir les mesures de sécurité qui seront nécessaires après la livraison de l’ouvrage, lors de son exploitation.

Le coordinateur SPS retenu pour les travaux est la société PREVLOR BTP, avec qui une réunion d’inspection commune a eu lieu le 23 novembre 2017 en présence des entreprises intervenantes pour les travaux.

Réunion qui a eu lieu dans le bureau de chantier implanté à côté de l’ancienne poste.

Les contrôles extérieurs :

Les entreprises ont une obligation de résultats sur les constructions des ouvrages (canalisations, regards de visite, branchements particuliers, remblais des fouilles, etc...).

L’entreprise retenue pour ces contrôles est la société MALEZIEUX. Elle est chargée de procéder aux contrôles de :

  • Bon compactage des fouilles assainissement.
  • Contrôle de la bonne étanchéité des canalisations.
  • Passage d’une caméra dans les canalisations pour voir les éventuels défauts.
  • Fourniture des rapports correspondants pour validation du maître d’œuvre.

Ces documents sont nécessaires pour que l’agence de l’eau puisse débloquer les dernières subventions à la commune.

Le financement des travaux :

Les travaux sont subventionnés à concurrence de 70% par l’agence de l’eau.

Les 30 % restants font l’objet d’un prêt auprès de la caisse des dépôts et consignation.

Tous les éléments chiffrés sont consultables sur notre site internet dans les comptes rendus des réunions du conseil municipal.

Les entreprises :

Un avis d’appel public à la concurrence a été publié dans les journaux officiels avec une remise des offres pour le 13 mars 2017.

Suite à cet appel d’offres, et analyse de ces dernières par le bureau d’études G2C, les entreprises qui ont été retenues pour l’exécution des travaux sont :

  • Groupement VALANTIN / COLAS / PRESTINI TP pour les réseaux assainissement.
  • L’entreprise SOGEA pour les postes de relevage.
  • L’entreprise Jean Voisin pour la station d’épuration commune à Val-et-Châtillon et Cirey .

Les marchés correspondants ont été signés le 23 octobre 2017.

La durée des travaux est estimée à deux ans. Début des travaux le 15 janvier 2018 si les conditions météo le permettent.

Contraintes générales lors des travaux :

Le maintien des activités humaines pendant la période des travaux est une préoccupation majeure qui doit animer en partenariat : le maître d’ouvrage, le maître d’œuvre, le coordinateur sécurité et les entreprises.

Les catégories impactées par les travaux sont :

  • Les piétons, les poussettes, les personnes à mobilité réduite ;
  • Les deux roues, les véhicules, motos, etc. ;
  • Les riverains, les services publics, etc...

Préalablement aux travaux, une réunion publique (date à définir) sera organisée courant janvier 2018 en présence des entreprises, afin de répondre aux questions et aux inquiétudes des habitants. Le maître d’œuvre G2C animera cette réunion.

Avant travaux, en accord avec la commune et le maître d’œuvre, seront distribuées dans les boîtes aux lettres par les entreprises, des messages d’information.

Ces messages expliqueront le but des travaux, et fixeront les modifications des accès, éventuellement les déviations routières. Seront notifiées notamment les coordonnées du conducteur de travaux et du ou des chefs de chantier avec horaires de travail des entreprises.

Les enquêtes de branchement particulier :

Ces enquêtes ont été confiées au bureau d’étude G2C. Elles ont pour but d’identifier les réseaux d’évacuation des eaux usées chez les habitants. Ceci afin d’étudier au mieux les possibilités de raccordement des réseaux sur les nouveaux collecteurs et dans la mesure du possible, de séparer les eaux usées et les eaux pluviales.

Ces enquêtes vont également servir aux entreprises afin de positionner au mieux les nouveaux regards de branchements qui seront situés en limite de propriété.

 


Schéma d’un réseau eau potable


Ces enquêtes sont actuellement en cours, et faites en fonction du programme des travaux suivant le déroulement des différentes phases de travaux.

Les branchements en plomb :

La présence de branchements encore en plomb ont été répertoriés par nos employés communaux dans la mesure où ils ont pu accéder aux compteurs. C’est pourquoi nous vous invitons à signaler la présence de plomb avant compteur dans vos propriétés à la mairie. Une centaine de branchements plomb ont été répertoriés. Ces branchements seront changés à l’avancement des travaux.

Les travaux seront sous traités par l’entreprise PRESTINI TP à l’entreprise NITTING, qui connaît bien nos réseaux.

Problèmes lors des coupures d’eau :

Le problème récurant lors de coupures d’eau est qu’il faut à chaque fois couper une grosse partie du village lors de travaux sur les réseaux d’eau potable.

Ce problème est dû notamment à l’absence de vannes d’isolement sur le réseau.

En collaboration avec nos employés communaux, nous profiterons des travaux pour mettre en place des vannes permettant d’isoler les rues indépendamment et éviter les coupures générales. L’entreprise Nitting sera en charge de ces travaux.

Quelques mots sur le déroulement des travaux :

La première phase de travaux consistera à poser les nouveaux collecteurs sur l’ancienne route de Cirey depuis Cirey à l’entrée du Val. Lors de ces travaux la route sera barrée.

La seconde phase sera la pose des canalisations gravitaires et la canalisation de refoulement depuis le pont situé en amont de la rue de Morval jusqu’en haut de la rue du Rayeterre. En reprenant au fur et à mesure les branchements particuliers.

En parallèle la station de relevage générale de Val-et-Châtillon sera également posée en amont du pont de Morval.


 

La troisième phase sera la pose des collecteurs rue du Beau Soleil. Y compris la reprise des branchements particuliers, ces travaux se feront avec des arrêtés de circulation et en collaboration avec le chef de chantier de l’entreprise d’assainissement pour la gestion des stationnements des véhicules, des riverains et services publics.

Les autres phases de travaux seront définies avec les entreprises suivant l’avancement des travaux précités.

Ces travaux conséquents vont bousculer nos habitudes, c’est pourquoi nous vous remercions de votre collaboration quant au bon déroulement de ces derniers.

La durée des travaux pour les trois premières phases est estimé à 6 / 7 mois.

 

Thierry Culmet

Adjoint délégué aux travaux

 


Schéma d’un réseau assainissement

 


Assainissement : bientôt le début des travaux

Publié le mercredi 29 novembre 2017

Article de l’Est Républicain en date du 29/11/17

Les représentants des diverses entreprises qui feront les travaux d’assainissement collectif se sont réunis afin de faire une visite d’inspection commune dans le village pour les futurs travaux.
Une visite d’inspection a été organisée pour les travaux d’assainissement .
Un représentant de l’entreprise Prevlor BTP était présent pour la mise en sécurité des chantiers et la protection de la santé des employés.
Les travaux, qui débuteront dès le début de l’année 2018, consisteront à poser des collecteurs gravitaires et de conduites de transfert sous pression associés aux ouvrages de pompages.
Ils permettront également de raccorder l’ensemble des bassins de collectes du village à un organe épuratoire intercommunal (un filtre planté de roseaux) qui va être réalisé sur le territoire de la commune de Cirey-sur-Vezouze.

Ces travaux seront réalisés par les entreprises Valantin-Colas, Prestini TP pour la partie canalisations, et par l’entreprise Sogea Est pour la partie postes de refoulements. Ils s’étaleront sur deux années.
Les contrôles extérieurs seront réalisés par la société Malezieux.
 
La commune en profitera pour changer les branchements plombs eau potable encore existants dans le village. Ces travaux seront sous traités par l’entreprise Prestini TP à l’entreprise Nitting.
Quant au suivi de l’exécution de ces travaux, c’est G2C Ingénierie qui assurera ces missions de maîtrise d’œuvre.

En chiffres
L’enveloppe de travaux affectés à Val-et-Châtillon représente un investissement de l’ordre de 3.730.000 € HT pour les tranches fermes et tranches optionnelles. Les tranches fermes sont subventionnées à hauteur de 70 % par l’agence de l’eau Rhin-Meuse.


Enquête de branchement dans le cadre du diagnostic du réseau d’assainissement

Publié le lundi 13 novembre 2017

Enquête de branchement dans le cadre du diagnostic du réseau d’assainissement

La commune de Val-et-Châtillon va engager les travaux nécessaires à la mise aux normes de son système d’assainissement collectif

Dans le cadre des travaux, il est nécessaire de vérifier l’état des infrastructures existantes et donc de diagnostiquer les branchements de tous les bâtiments à l’origine de production d’eaux usées, dont les maisons individuelles de la commune.

Afin de réaliser au mieux les travaux à réaliser, notamment concernant la profondeur des réseaux à implanter, une bonne connaissance de l’état et de la nature des branchements privés est nécessaire. C’est pourquoi des enquêtes domiciliaires sont planifiées pour chacune des habitations, afin de répertorier les évacuations d’eaux usées et d’eaux pluviales, ainsi que les éventuels dispositifs d’assainissement non collectif existants.

Pour faciliter ces enquêtes, nous vous demandons de bien vouloir préparer par avance tout document relatif à votre filière d’assainissement non collectif (plan masse, profil, facture de vidange, ou tout autre document descriptif de votre filière).

Pour réduire le dérangement occasionné par ce genre de procédure, il serait utile que vous vous assureriez, dans la mesure du possible, que l’accès à vos ouvrages d’assainissement soit dégagé (regard, trappe…).

Les technicien.ne.s de G2C Ingénierie, dont le trombinoscope figure ci-dessous, passeront sur la commune à partir du 14 Novembre 2017 de 9h à 17h00 afin de répertorier avec vous les différents ouvrages d’assainissement.

Nous vous remercions par avance pour l’accueil que vous voudrez bien leur réserver.

Au cas où vous ne pourriez être présent, l’agent déposera dans votre boîte aux lettres un avis de passage vous invitant à le rappeler pour définir d’un rendez-vous. G2C Ingénierie reste à votre entière disposition pour toutes informations complémentaires, n’hésitez pas à les contacter au 03 83 96 14 57.

Comptant sur votre compréhension et votre collaboration, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de nos salutations distinguées.

Madame le Maire, Josiane TALLOTTE


up Haut de page