Val-et-Châtillon

Accueil Contact Liens Recherche

Nouvelles

Flux RSS


Agenda des manifestations de mars avril

Lien permanent

Publié le jeudi 27 février 2020

Vous pouvez télécharger l’agenda des manifestations locales organisées en mars avril 2020  en cliquant sur ce lien.

 

procès-verbal de la réunion du conseil municipal du 19 février

Lien permanent

Publié le jeudi 27 février 2020

Le procès-verbal de la réunion du conseil municipal du 19 février 2020 est téléchargeable en cliquant sur ce lien ou depuis la page des délibérations.


Quatre toiles d’Alfred Renaudin vendues aux enchères

Lien permanent

Publié le mardi 25 février 2020


Vue de la Cathédrale de Metz à travers les arbres, depuis les quais de la Moselle

 

A l’occasion de la traditionnelle vente annuelle consacrée aux artistes de la Lorraine et du Grand Est des 19ème et 20ème siècles, le catalogue, concocté par Est Enchères à Metz, proposait entre autre aux amateurs d’art des œuvres de G. Fabre, A. Jouclard, M. Colle ou encore H. Louyot. Parmi près de 300 lots figuraient quatre toiles d’Alfred Renaudin à la facture classique reconnaissable entre toutes.

Une vue de ferme à Woël-en-Woëvre, datant de 1907, dépeint toutes les caractéristiques du chantre de la ruralité qu’était Renaudin : ferme, basse-cour et multiples volatiles, mare aux reflets et jeux de lumière merveilleux. Estimée entre 1 500 et 2 500 €, elle a été adjugée à 4 000 €. Le tableau des remparts à Longwy en 1936 apporte une vue magistrale des fortifications et de la Porte de France construites par Vauban dans la ville haute au 17ème siècle. Jugée entre 1 000 et 1 500 €, l’œuvre a été attribuée à 4 700 €. Enfin, Metz n’est pas en reste puisque deux toiles lumineuses étaient proposées aux enchérisseurs. La Porte des Allemands, sujet repris maintes fois par l’artiste, s’impose par sa structure monumentale face aux deux pêcheurs assis sur l’herbe représentés dans un coin. L’édifice, servant de pont sur la Seille du 13ème au 20ème siècle, est aujourd’hui le plus important vestige des remparts médiévaux messins et témoigne de l’évolution de l’architecture militaire de cette époque. Evaluée entre 3 000 et 4 000 €, elle a été vendue à 3 000 €. Puis, une vue depuis les quais de la Moselle laisse apparaître en arrière-plan la cathédrale Saint-Etienne derrière de grands arbres. Discrète et mystérieuse, « la Lanterne du Bon Dieu », dont on fête les 800 ans, se laisse contempler et admirer par son envergure impressionnante. La toile a été frappée au marteau au prix de 4 700 € alors qu’évaluée entre 1 000 et 1 500 €.

Olivier Béna


Au total, les 4 toiles ont été adjugées pour 16 400 €.


Un livre et une exposition sur Alfred Renaudin en préparation

Lien permanent

Publié le lundi 24 février 2020


Saint Nicolas de Port sera la destination 2020 de la sortie "Sur les traces d’A. Renaudin"

 

Pour sa 8ème année d’existence, l’association « Les Amis d’Alfred Renaudin », fondée et présidée par Olivier Béna, a concocté un programme culturel ambitieux autour de l’art, gratuit et ouvert à tous. Le 13 janvier dernier, une conférence a été donnée par le président au centre socio-culturel de Sarrebourg devant une centaine de personnes dans le cadre des activités de la Société d’histoire et d’archéologie locale. Le 18 avril, outre l’assemblée générale ordinaire qui se déroulera à 10h à la salle des fêtes, les membres se réuniront à 9h30 au cimetière pour rendre hommage à René Veillon, 100 ans jour pour jour après son décès. Ancien maire de la commune et fondateur de la Société Cotonnière de Lorraine, ce dernier a dû renoncer à une carrière artistique pour ses études. Il était également le cousin par alliance d’Alfred Renaudin. Robert Florentin donnera ce même après-midi une conférence interactive dont il a le secret concernant l’œuvre d’Emile Chepfer sur la prise de la ferme du Léomont en août 1914. Le 2 mai, le préfet 54, Eric Freysselinard, viendra présenter et dédicacer son 3ème opus du journal de guerre de son arrière-grand-mère, Marguerite Lebrun, allant de juillet 1940 à octobre 1947. La traditionnelle sortie « Sur les traces d’Alfred Renaudin » aura lieu à Saint Nicolas de Port le 27 juin et offrira la visite de la basilique peinte à plusieurs reprises par Alfred Renaudin et des musées de la bière et du cinéma. Le 17 octobre, à la Maison de la Forêt à Saint Sauveur, Monique Manoha, du pôle bijou, évoquera la vie et l’œuvre de Joseph Emile Gridel, peintre des forêts. L’association a toujours le souci du suivi des ventes aux enchères mais également de l’accueil des particuliers. La cote de l’artiste-peintre progresse petit à petit grâce à l’existence de l’association, composée de 84 adhérents, veillant à faire connaître et vivre la mémoire et l’œuvre d’Alfred Renaudin.

Enfin, événements majeurs pour 2020, en parallèle avec l’action de l’association, une nouvelle grande exposition est en cours de préparation au Musée d’Art et d’Histoire de Toul. Elle réunira plus de 80 œuvres non encore exposées au grand public provenant de deux grosses collections privées entre le 12 juin et le 22 septembre. Francine Roze, ancienne conservatrice du Musée Lorrain, en sera la commissaire. Quatre thématiques seront développées : les fleurs, les paysages, la ruralité et les œuvres hors de Lorraine. Cinq ans après l’exposition « Alfred Renaudin : les couleurs de la Lorraine » au château de Lunéville, chacun pourra une nouvelle fois découvrir et confirmer le talent de ce témoin passionné de son époque qui voulait « que l’on se promène dans ses toiles ». De plus, la parution d’un livre de grande qualité 24 X 32 cm chez Serge Domini Editeur permettra de plonger au cœur de ces nombreux tableaux non encore référencées dans les précédents ouvrages.

Olivier Béna


page suivante

up Haut de page