Val-et-Châtillon

Accueil Contact Liens Recherche

Nouvelles

Flux RSS

Sept toiles de Renaudin vendues aux enchères

Publié le lundi 08 octobre 2018

Auteur : Olivier BENA

  Alors que le marché de l’art reprend vie après la pause estivale, l’hôtel de ventes Nabécor à Nancy a dispersé une nouvelle partie de la collection Burtin. Sculpteur, ami et exécuteur testamentaire de Friant, il était également un grand collectionneur et l’auteur des décors de nombreux édifices nancéens.

D’autres maîtres reconnus de l’art lorrain comme Chepfer, Grandgérard ou Petitjean figuraient en bonne place dans le magnifique catalogue de vente. Parmi les lots à acquérir se trouvaient également sept tableaux d’Alfred Renaudin représentant Metz, les ruines du château de Réchicourt, Varennes-en-Argonne, Baccarat, Ville-sur-Yron, le vieux calvaire à Fresnes-en-Woëvre mais aussi Petitmont.

Cette huile sur toile signée, située « Petitmont » et datée « 97 » en bas à droite, représente l’ancien puits à balancier, au lieudit Le Houchot, disparu en 1904. Estimé à 1 800 €, il a été cédé pour 3 200 €. Le balancier à tirer l’eau est un ingénieux dispositif élévateur reposant sur le principe du levier appuyé en son milieu sur un pivot et portant à un bout un récipient et à l’autre un contrepoids. Il suffit de faire varier le poids d’un des bras du balancier pour imprimer à ce dernier un mouvement de bascule. Autour s’articulent des maisons lorraines avec des granges, des tas de bois ou de fumier, sans oublier les poules, détails essentiels qui composent les œuvres de Renaudin. Cette scène de vie lorraine est typique de ce qu’aimait dépeindre ce véritable chantre de la ruralité. L’œuvre a été utilisée en 1986 pour illustrer la couverture d’un numéro de la revue lorraine populaire. Un tableau datant de 1902 représentant un autre puits à balancier sous la neige à Val-et-Châtillon a été répertorié dans un livre sur le secteur par Jean-Paul Philbert.  

Olivier BENA

A télécharger : tableau des ventes.

 


up Haut de page