Val-et-Châtillon

Accueil Contact Liens Recherche

Nouvelles

Flux RSS

Inauguration de l’aire de camping-cars

Publié le mercredi 18 juin 2014

Auteur : Olivier BENA

En faveur du développement touristique du secteur du Piémont Vosgien, l’idée d’implantation d’une aire de camping-cars avait germé et avait été évoquée à plusieurs reprises, sur proposition du comité consultatif et de la commission tourisme et présentée lors du débat d’orientation budgétaire de 2011. Près de trois ans plus tard, le projet a pris vie dans le parc communal de Val-et-Châtillon, lieu où se trouvaient jadis les anciennes usines textile et leurs friches aujourd’hui disparues.

L’opération étant chiffrée à plus de 90 000 €, l’ex-Communauté de Communes de la Haute-Vezouze a alors  sollicité des subventions en bonne et due forme au commissariat du Massif des Vosges, à la Région Lorraine, au Conseil Général par la DAPRO investissement, à l’Europe sur le programme Leader pour l’aménagement d’une aire de camping-cars.

Samedi 14 juin 2014, vers 11 heures, les représentants des différents partenaires sont arrivés en procession de la place du Maréchal Foch pour se rendre au lieu-dit afin de procéder à son inauguration. Parmi les personnalités officielles présentes se trouvaient, Mme Véronique Isart, sous-préfète de Lunéville, M. Mathieu Klein, nouveau président du Conseil Général de Meurthe-et-Moselle, M. Philippe Arnould, président de la Communauté de Communes du Piémont Vosgien, Mme Josiane Tallotte, conseillère générale du canton de Cirey-sur-Vezouze et maire de Val-et-Châtillon, M. Philippe Colin, président de la communauté de communes du Blâmontois et conseiller général du canton de Blâmont, M. Alain Gérard, ancien conseiller général et maire de la commune de Val-et-Châtillon, M. Bernard Muller, conseiller général et maire de Badonviller, Mme Anne Laybourne, Commissaire à l’aménagement des Vosges, M. Hervé Bertrand, président du Pays du Lunévillois, des maires, adjoints et élus de la communauté de communes du Piémont Vosgien. Invité et présent, le président des camping-caristes de l’Est - http://www.cccest.com/ - a été le premier à s’installer sur l’une des 6 places de stationnement, pour une durée maximum de quatre jours, mises à disposition pour ses semblables.

Après avoir accueilli les officiels, Mme Tallotte s’est dit fière et heureuse de voir un tel projet aboutir dans sa commune, possédant un cadre naturel exceptionnel. Elle laissa alors la parole à M. Arnould qui a développé de manière magistrale un véritable plaidoyer pour la ruralité. Il a évoqué les quelques étapes qui ont abouti historiquement, géographiquement et naturellement à cette nouvelle ère de tourisme allant des origines des terres marécageuses et hostiles de la cité asséchées par les moines défricheurs de l’époque de l’abbaye de Bonmoutier, en passant par la création et la présence pendant près de 130 ans de deux usines textile qui ont fait vivre des générations d’hommes et de femmes du secteur (jusqu’à 1000 ouvriers), sans oublier l’idée avant-gardiste d’Alain Gérard et de son conseil municipal de transformer les friches industrielles en un parc verdoyant et paisible il y a près de trente ans. Le président de la communauté de Communes du Piémont Vosgien s’est également félicité du système de péréquation instauré qui permet une meilleure redistribution des ressources afin qu’aucun territoire ne se soit lésé notamment le nôtre qualifié de très pauvre. Le jeune président du Conseil Général, M. Mathieu Klein, mise sur la place stratégique du secteur dans le cadre de la nouvelle grande région Alsace-Lorraine qui pourrait voir le jour. Il invite les élus à prendre leur bâton de pèlerin et à frapper à la porte des grandes villes comme Nancy, Metz ou Strasbourg, toutes situées à environ une heure de trajet. Bien qu’urbaines, elles ont aussi des avantages à tirer de ce poumon vert qui nous entoure. Il affirme qu’il sera alors un fervent défenseur dans les projets qui pourraient se dessiner à l’avenir. Mme la sous-préfète, représente de l’Etat, a conclu la séance des discours appelant à garder le cap de l’optimisme en l’avenir, même en ces périodes difficiles. Notre territoire a été le premier qu’elle a visité en arrivant dans la cité cavalière. D’ailleurs, son prédécesseur, M. Alexis Andres, avait assisté à une réunion de commission sur la future aire de camping-cars, trois jours seulement après son installation à la tête de la sous-préfecture. 

Un vin d’honneur a été servi en plein air afin de terminer la matinée d’inauguration. Ponctué par l’arrivée de l’itinérance musicale de la roulotte du duo « Pays de ma tête », tirée par un imposant cheval, les musiciens ont rehaussé l’événement en y ajoutant un cachet mélodique, atypique et sympathique. L’aire de camping-cars va pouvoir désormais vivre sa première saison et accueillir des visiteurs venus de près ou de loin afin de découvrir ou redécouvrir notre territoire riche en ressources et qualités humaines comme l’a aussi souligné M. Arnould dans son propos.

Olivier BENA.

Crédits photographiques : monsieur et madame Acrement. -> Galerie photos.


up Haut de page