Val-et-Châtillon

Accueil Contact Liens Recherche

Nouvelles

Flux RSS

Questions à … Astrid Mallick, spécialiste de Marguerite Delorme

Publié le lundi 09 avril 2018

Auteur : Olivier BENA


Astrid Mallick lors du vernissage de l’exposition de 2013
 avec un portrait de Marguerite Delorme en arrière-plan.​

Quel est votre activité professionnelle ?

Depuis 2011, je suis assistante de conservation du patrimoine, responsable du cabinet des estampes de la bibliothèque Stanislas de Nancy. J’ai également travaillé au musée des Beaux-Arts de Nancy puis pendant 7 ans au musée lorrain sur la collection d’art graphique en particulier. J’ai toujours été passionnée par les artistes lorrains.

Pourquoi vous êtes-vous intéressée à Marguerite Delorme ?

Le musée du château de Lunéville possède plusieurs œuvres de Marguerite Delorme et n’avait aucun renseignement sur elle. J’ai donc commencé par faire quelques recherches pour une conférence d’une heure, dans le cadre des conférences du vendredi du musée. Son travail étant particulièrement intéressant et totalement méconnu, je me suis un peu piquée au jeu de la recherche et suis restée à faire des travaux de recherche pendant plus de 5 ans. L’aboutissement de ce travail est l’exposition de 2013 au musée du château de Lunéville.

En quoi est-elle qualifiée d’orientaliste ?

Marguerite Delorme est orientaliste car a produit des œuvres sur la thématique orientale. De plus, ayant vécu au Maroc pendant plus de 20 ans, jusqu’à son décès en 1946, elle a su montrer dans son œuvre les coutumes locales, les paysages … de ces contrées exotiques.

Quels liens y-a-t-il avec Alfred Renaudin ?

Comme Marguerite Delorme, Alfred Renaudin a eu droit à une rétrospective au Château de Lunéville ces dernières années. En tout cas, il est évident qu’ils ont dû se connaître. Au lendemain de la Grand Guerre, à l’aide du médecin général Edmond Delorme, père de Marguerite, Renaudin contribue à la création du Musée d’Art et d’Industrie de Lunéville dont il enrichit les collections par un don d’une série de toiles. Amusant est aussi de noter que les rues Edmond Delorme et Alfred Renaudin se suivent à Lunéville !

 

Astrid Mallick donnera une conférence « Marguerite Delorme, l’orientaliste lorraine » le 14 avril à 15h à la salle des fêtes de Val-et-Châtillon en lien avec « Les Amis d’Alfred Renaudin ». Ouvert gratuitement à tous.  


up Haut de page